Poêle à bois ou à granulés

Chauffage par poêle, quel combustible choisir ?

 

Poêle à bois ou poêle à granulés ? La question à laquelle les inconditionnelles du poêle doivent se heurter lors de l’achat.

 

Traditionnel moyen de chauffage apparu au XXIe siècle, son côté rudimentaire charme encore une grande majorité des foyers à l’heure actuelle.

 

Toujours en quête d’un chauffage économique et écologique, les utilisateurs veulent connaitre quelle mode de combustion serait le meilleur choix. Afin d’apporter plus de lumières sur ce sujet brulant, un comparatif est proposé.

 

Vous pouvez accéder directement au formulaire de demande de devis en cliquant ici.

Avantages et inconvénients du poêle à bois et du poêle à granulés

 

Un poêle à bois présente plusieurs grands avantages dont le premier est l’économie d’énergie. De nos jours, la population se tourne vers des sources d’énergie comme le pétrole et l’électricité pour subvenir à leurs besoins au quotidien.

 

Si le radiateur électrique est performant, le cout de cette énergie est élevé. De plus, que faire si le secteur est sujet à une panne de courant ?

 

C’est pourquoi le poêle à bois et le poêle à granulés sont plus avantageux en proposant les combustibles les moins chers du marché et une énergie économe sans danger pour l’environnement.

Néanmoins, ce modèle de chauffage présente quelques inconvénients notamment le stockage.

 

Contrairement à l’électricité qui produit une énergie sans besoin de stockage, les combustibles du poêle requièrent un grand espace de stockage pour les protéger des aléas climatiques. Il faut donc prévoir un espace privé en plus de l’aménagement d’une pièce pour la pose.

 

De plus, le poêle a besoin d’être entretenu pour bien fonctionner. Si le nettoyage n’est pas effectué, l’installation deviendra moins performante au fil du temps. En plus des petits nettoyages qui obligent à mettre la main à la pâte, il faut faire appel à un pro pour le ramonage. Cela augmente les frais en plus de l’achat de combustible.

Pourquoi utiliser un poêle à bois ou un poêle à granulés ?

 

Si une grande majorité de la population utilise une chaudière pour réchauffer le foyer, certains préfèrent utiliser une poêle offrant un mode de chauffage qui obéit au doigt et à l’œil.

 

Très utile pendant la saison hivernale, il s’adapte également pour les saisons chaudes. En effet, indépendant du système de chauffage central, il peut prendre sa place sans problème afin d’être plus économe.

 

Si le poêle à bois et le poêle à granulés ont tous deux la même finalité, la diffusion de la chaleur ne fonctionne pas de la même manière. Dans le cas d’une poêle à granulés, la diffusion est constante dans toutes les pièces de la maison.

 

C’est tout le contraire du poêle à bois, la diffusion est variable, la chaleur n’atteint pas certaines pièces de la maison. Il est donc plus proche de son modèle d’origine à savoir la cheminée, un appareil pour réchauffer son corps en peu de temps.

 

Pour pallier ce défaut, le modèle à bois doit être placé dans une pièce qui peut réchauffer l’ensemble notamment au rez-de-chaussée. Le poêle à bois présente donc plus d’entretien face à son homologue.

 

Les couts d’utilisation

 

Vendu en centimes par kWh PCI, le bois en buche se montre plus généreux avec les granulés de bois. S’il faut prévoir 2 000 euros pour le premier, le second peut aller au-delà de 3 000 euros.

 

Mais voilà, le gain d’argent de la buche est contrebalancé par temps de combustion faible. Aussi, le facteur à ne pas négliger est donc l’autonomie du combustible.

 

Pour le bois de buche, l’autonomie est très faible, soit de 2 h à 7 h, il faudra recharger régulièrement le poêle pour bénéficier d’un chauffage 24 h/24. Il est toutefois possible d’augmenter cette durée avec des buches densifiées.

 

Ces dernières permettent de rallonger l’intervalle à un maximum de 12 heures. Pour obtenir cette autonomie, il faut que le bois soit sec. Pour cela, il doit être stocké dans un environnement spacieux à l’extérieur, de préférence hors de portée de la pluie et de la neige.

 

Sur ce critère, les granulés de bois sont plus performants avec un rendement allant de 70 à 80 % de plus que la buche. Possédant un réservoir, ce combustible peut être rempli à l’avance. Avec un réservoir rempli à ras bord, il peut tenir entre 48 à 72 h.

 

Les granulés sont livrés par sac et possèdent donc une protection adéquate dès l’achat. Il ne nécessite pas un type d’environnement particulier, le stockage à l’intérieur n’est donc pas un problème. De plus, ils ne sont pas très encombrants.

Les conditions d’installation et coups de pose

 

Pour installer un poêle, une seule condition est nécessaire, il faut posséder un conduit d’évacuation pour laisser s’échapper la fumée.

 

Les propriétaires peuvent utiliser un vieux conduit ou bien installer un nouveau, mais dans les deux cas, un professionnel doit vérifier l’installation.

 

Ne suscitant pas un grand encombrement, il peut être installé n’importe où notamment dans la chambre à coucher ou dans le salon. Là où les deux diffèrent, c’est la facilité d’installation qui est en faveur du poêle à bois.

 

Cette différence se fait également sentir sur les frais d’installation et d’équipement. Sur la durée, un poêle à bois s’avère intéressant en proposant une éligibilité sur le crédit d’impôt. Cette éligibilité peut être acquise seulement si l’appareil est certifié « flamme verte », une indication qui confirme que ce dernier respect les normes en vigueur. Il bénéficie de 2 types de taux applicable à savoir le taux de 18 % obtenu à l’achat et le taux de 31 % en cas de remplacement.

 

De son côté, le poêle à granulés bénéficie aussi de la fiscalité verte, mais coute plus cher en installations. La complexité de son installation est la cause directe de cette augmentation.

 

Entretien du poêle, une différence selon le combustible ?

 

L’entretien d’une poêle n’est pas une partie de plaisir, quel que soit le type de combustible utilisé. Il faudra donner un peu de sa personne notamment sur le plan financier. La plupart des problèmes ne peuvent être résolus par de simples astuces, il faut faire appel aux services d’un professionnel pour assurer la dure de vie de l’appareil.

 

L’entretien par un professionnel doit être régulier à raison de 2 visites chaque année. Cependant, le choix de combustible utilisé influe sur le type d’entretien que le propriétaire aura à faire.

 

Si le choix se tourne vers le poêle à buches, le conduit d’évacuation nécessite une attention particulière. Comme pour les cheminées, les buches produisent de la saleté qui s’incruste tout au long des bords de tuyaux. Pour éviter ce type de désagrément, un ramonage du conduit doit être effectué.

 

Afin d’assurer le bon fonctionnement de l’appareil, il faut prévoir deux ramonages par an dont l’un doit se faire pendant la période de chauffe. Il doit également passer par le ramonage qui diffère selon le type de conduit comme le ramonage par le haut, par le « Té » au bas et les trappes de ramonages.

 

Si le propriétaire opte pour le poêle à granulés, il faut penser au problème d’encrassement qui réduit la performance. Le nettoyage se fera au niveau de la chambre de combustion et du cendrier et surtout du bruleur. Si le bruleur est encrassé, le poêle ne laissera pas passer l’air au chaud d’allumage et l’air de combustion. Tout cela peut être entretenu sans l’assistance d’un professionnel.

Pourquoi faire un devis en ligne ?

 

L’une des plus grandes peurs des acheteurs est d’acheter un produit à un prix plus élevé que la normale.

 

Un devis en ligne permet de bénéficier d’un poêle sur mesure. Dans un premier temps, l’internet est une mine d’or pour trouver les bons plans. Plus besoin d’aller par-ci par-là, en un clic, les acheteurs peuvent trouver facilement ce dont ils ont besoin.

 

C’est une opportunité pour gagner du temps dans la recherche. De plus, les devis en ligne offrent une grande galerie de prestataire tant pour agence de vente que tant pour les professionnels pour l’entretien et la pose.

 

Avoir l’embarras de choix permet de choisir le prestataire offrant un service répondant à vos dispositions. Cela peut concerner la disponibilité et l’accessibilité. Pour procéder à la recherche, ils peuvent visiter un site spécialisé dans les devis pour connaitre toutes les offres ou aller sur le site spécifique d’un professionnel.

 

100 % gratuit, ce type de pratique n’engage pas le client auprès d’une compagnie.

 

En bref, le fonctionnement du poêle à bois et du poêle à granulés suit le même principe, mais fonctionne différemment.

 

Il n’est donc pas étonnant si le débat sur la meilleure option divise les utilisateurs. Pour répondre à la question : « quelle mode de combustion choisir », le choix dépend des dispositions de l’acheteur.

 

Le poêle à bois est idéal pour un achat économe tandis que le poêle à granulés est plus pratique avec un peu d’investissement.

 

Le premier est facile d’installation, il est moins couteux avec l’éligibilité d’impôts, et son autonomie n’est pas un problème si le chauffage s’utilise à l’occasion.

 

Quant à la poêle à granulés, elle est certes plus chère à l’installation et en matériau combustible, mais promet le confort avec un chauffage constant.

© 2016 - 2018 travofacile.fr Tous droits réservés.

Mentions légales - Contact

Vos données personnelles sont protégées, jamais publiées

Le service www.travofacile.fr a fait l'objet d'une déclaration à la CNIL sous le numéro 2121753v0. Conformément à la loi "informatique et libertés", vous disposez d'un droit d'accès, de modification, de rectification et de suppression des données qui vous concernent.